Qui sommes-nous ?

Notre Histoire

$title

Le Collectif des Familles de Disparu(e)s en Algérie (CFDA) est né à Paris en mai 1998, sous l’impulsion d’un groupe de mères de disparus, dont Nassera Dutour, aujourd’hui porte-parole de l’association. Pour défendre le droit à la vérité et à la justice des familles de disparu(e)s, le CFDA a entrepris de sensibiliser l’opinion publique nationale et internationale.

Dès sa création, le CFDA a organisé une tournée européenne des gouvernements en juillet 1998 pour briser le mur du silence et sensibiliser l’opinion publique internationale sur l’ampleur des violations des droits de l’Homme en Algérie. En août 1998, les familles de disparus en Algérie ont tenu leur premier rassemblement devant l’Observatoire national des droits de l’Homme (ONDH) à Alger. Depuis lors, cette manifestation est devenue un événement hebdomadaire. Tous les mercredis matin, les familles de disparus se rassemblent devant la Commission nationale pour la promotion et la protection des droits de l’Homme (CNCPPDH), institution qui a succédé à l’ONDH.

En juin 1999, le CFDA a été créé officiellement en France (Paris) en tant qu’association loi 1901 pour faire la lumière sur le sort de toutes les personnes qui ont fait l’objet d’une disparition forcée pendant le conflit des années 90 en Algérie et soutenir les familles de disparus.

En septembre 2001, le CFDA a pu ouvrir son premier bureau en Algérie, structurer le mouvement des mères de disparu(e)s et offrir à toutes les victimes une assistance dans leurs démarches administratives et judiciaires ainsi qu’une assistance psychologique. Depuis, deux autres bureaux ont été ouverts, à Oran et à Constantine, et plusieurs comités de familles ont été créés dans le reste du pays.

Le 14 juin 2014, le CFDA a inauguré le Centre pour la Préservation de la Mémoire et l’Etude des Droits de l’Homme (CPMDH) à Oran. Il s’agit d’un espace de documentation, de rencontre et de réflexion sur des thématiques liées aux droits de l’Homme. Le Centre dispose d’un vaste panel de publications concernant les disparitions forcées, les droits de l’Homme et la justice transitionnelle. Il est ouvert à tout public et dispose d’ordinateurs avec accès Internet, facilitant le travail de recherche.

Le CFDA a reçu la mention spéciale du Prix des droits de l’Homme de la République française en 2006. Il est membre du Réseau euro-méditerranéen des droits de l’Homme (REMDH), de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et de la Fédération Euro-méditerranéenne contre les disparitions forcées (FEMED). Le CFDA a le statut d’observateur devant la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP).

Aujourd’hui, le CFDA mène des actions au niveau national et international pour le droit à la Vérité et à la justice des familles de disparus, la lutte contre l’impunité, la mise en place d’un système d’établissement de la Vérité au cas par cas pour toutes les victimes de la décennie 90. Plus largement, à travers  ses actions, le CFDA œuvre pour un État de droit effectif, respectueux des libertés fondamentales des citoyens et des victimes en Algérie.

Nos missions et objectifs

$title

Le CFDA a pour objectif principal la mise en place au niveau national d’un processus d’établissement de la Vérité au cas par cas sur le sort des disparus et de toutes les victimes du conflit des années 90 en Algérie, l’accès à une réparation pleine et entière des victimes ainsi que la prévention de la répétition du crime de disparition forcée.

Pour cela, le CFDA s’est assigné plusieurs missions que sont:

  • La lutte contre les disparitions forcées et les détentions arbitraires ;
  • La lutte contre l’impunité des auteurs de crimes et de violations graves des droits de l’Homme ;
  • La préservation de la mémoire des victimes ;
  • Favoriser la réflexion et l’action au niveau national et international pour la défense et la promotion des droits de l’Homme et des libertés fondamentales en Algérie dans la perspective de l’ouverture d’un dialogue avec les autorités nationales ;
  • Le renforcement d’un réseau actif et efficace de solidarité au sein de la société algérienne œuvrant pour l’établissement de la Vérité, la lutte contre l’impunité, la fin de l’État d’urgence et la protection des libertés d’expression, de réunion et d’association ;
  • Le CFDA mène campagne en faveur de la ratification pour la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées et en faveur de la mise en place d’un processus d’établissement de la vérité au cas par cas en Algérie.

Le CFDA mène également des actions de sensibilisation auprès de la société civile algérienne.  Il travaille également sur d’autres violations des droits de l’Homme telles que la liberté d’association, d’expression et de réunion.

Bilans d’activité

Consultez nos rapport d’activités en ligne:

Rapport moral 2015 – Annual report for 2015

Rapport moral 2014 – Annual Report for 2014

Rapport moral 2013 – Annual Report for 2013

Rapport moral 2012  – Annual Report for 2012

Rapport moral 2011 – Annual Report for 2011

Rapport moral 2010 – Annual Report for 2010

Rapport moral 2009 – Annual Report for 2009

Rapport moral 2008 – Annual Report for 2008

Rapport moral 2007 – Annual Report for 2007

Rapport moral 2006 – Annual Report for 2006

Rapport moral 2005 – Annual Report for 2005

Rapport moral 2004 – Annual Report for 2004

Rapport moral 2003 – Annual Report for 2003

Rapport moral 2002 – Annual Report for 2002

Rapport moral 2001 – Annual Report for 2001