Dénonciation de l’arrestation du militant Belkacem Khencha

SOS Disparus et le CFDA dénoncent l’arrestation et la mise sous contrôle judiciaire de Monsieur Belkacem Khencha, le président de la ligue algérienne pour la défense du droit au travail.

Le 25 juillet, Belkacem Khencha est sorti de chez lui dans le but de se rendre au centre-ville de Laghouat pour une affaire personnelle avec un jeune collègue, également militant pour le droit des chômeurs. Leur chemin impliquait de passer par la Wilaya de Laghouat, lieu où un rassemblement se tenait. Ils ont alors tous deux été approchés par des agents de police en civil, à bord d’un véhicule de type Polo, qui leur ont ordonné de monter dans le véhicule. Belkacem Khencha et son collègue ont été conduits au commissariat central de Laghouat. M. Khencha a été présenté devant le procureur de la République et le juge d’instruction auprès du tribunal de Laghouat et a été accusé d’incitation à un rassemblement. Il a été placé sous contrôle judiciaire pour trois ans.

Rappelons également que cette arrestation a eu lieu six jours après la diffusion de l’interview qu’il a donné sur les ondes de notre Radio en ligne, Radio des Sans Voix, durant laquelle M. Khencha avait courageusement dénoncé des violations des droits de l’Homme en Algérie dont il avait été témoin.

SOS Disparu(e)s et le CFDA appellent les autorités algériennes à cesser tout harcèlement à l’encontre des militants ainsi que la répression des manifestations pacifiques, et à recourir à plus de dialogue avec les citoyens qui tentent de s’exprimer par le biais de la rue pour faire valoir leurs droits.

 

Alger, le 27 juillet 2017

SOS Disparu(e)s/CFDA

 

Télécharger ce communiqué en français